Publications

24 novembre 2010

Haïti : une réponse humanitaire extraordinaire pour une crise sans précédent


Par : François Audet (expert associé) Haïti : une réponse humanitaire extraordinaire pour une crise sans précédent

Haïti a une histoire politique et économique marquée par la turbulence et la fragilité. Fréquemment agitée par des luttes sociales et des coups d’État, elle a longtemps été maintenue sous le joug d’une dictature inique.

Haïti a une histoire politique et économique marquée par la turbulence et la fragilité. Fréquemment agitée par des luttes sociales et des coups d’État, elle a longtemps été maintenue sous le joug d’une dictature inique. En effet, au cours de son histoire politique, Haïti a successivement été envahie (pendant la colonisation française) puis occupée (par les États-Unis) et finalement toujours marquée d’une importante présence étrangère sur son sol (opérations de paix des Nations unies). Aujourd’hui, Haïti a une classe politique divisée dont la population civile se méfie. Les institutions publiques se retrouvant, plus souvent qu’autrement, dans l’incapacité de répondre aux besoins et aux aspirations de sa population. Les élections prévues le 28 novembre prochain seront un réel test pour la nation haïtienne car les obstacles à la tenue d’élections libres et équitables, qui, en temps normal sont considérables, sont désormais amplifiés par le tremblement de terre  qui a bouleversé le pays le 12 janvier dernier. À cet égard, l’International Crisis Group, recommande aux autorités locales d’intensifier l’éducation civique des personnes dans les camps et d’accélérer leur enregistrement en vue des élections

Comme beaucoup de pays en voie de développement, l’instabilité politique qui caractérise Haïti existe sur fond de pauvreté endémique. Environ les trois quarts de la population (76%, selon le PNUD) survit grâce au secteur informel à faible revenu et sans garantie d’emploi Malgré les réformes économiques entreprises dans les années quatre-vingt, qu’elles soient d’initiatives locales ou extérieures (par exemple, les programmes d’ajustement structurel), Haïti a au cours des vingt dernières années accusé une croissance négative de son PIB par habitant. L’insécurité, l’instabilité et la pauvreté ont ainsi poussé les Haïtiens à fuir le pays. Aujourd’hui, la diaspora haïtienne représente approximativement 3 millions de personnes, établies pour la majorité aux États-Unis, au Canada et en France, et qui, ne serait-ce qu’en transferts monétaires, continue à participer à la vie socio-économique du pays.

 

(...)



Haïti : une réponse humanitaire extraordinaire pour une crise sans précédentVoir la publication en format PDF
Retour à la page précédente

crises humanitaires en cours

Infolettre


Facebook en direct

Twitter en direct

Suivez-nous sur


© 2019 OCCAH Tous droits réservés. Conception web par Vortex Solution

Partager :