Publications

29 janvier 2016

LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC APPUIE L'OCCAH DANS SES EFFORTS EN GESTION DES RISQUES


Par : François Audet (expert associé) LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC APPUIE L'OCCAH DANS SES EFFORTS EN GESTION DES RISQUES

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, a annoncé aujourd'hui que son ministère appuierait financièrement un projet de formation destiné aux organismes de coopération internationale québécois

L'OCCAH est heureux d'annoncer le soutien du gouvernement du Québec pour renforcer les capacités institutionelles des organisations de coopération en matière de gestion des risques et de sécurité.

« Les menaces de sécurité pour les acteurs de la coopération internationale ont particulièrement augmenté et se sont diversifiées au cours des dernières années, et ce même dans les pays considérés jusqu'à aujourd'hui plus stables comme le Mali ou le Burkina Faso. Il est primordial que nos organismes puissent disposer d'outils efficaces pour réagir aux crises et assurer la sécurité des coopérants et des travailleurs humanitaires », a déclaré la ministre.
À cette fin, une subvention totalisant 25 000 $ sera accordée pour un projet de formation intitulé « Gestion des risques et de la sécurité dans les nouveaux contextes d'insécurité » offert par l'Observatoire canadien sur les crises et l'aide humanitaire (OCCAH). Cet appui servira également à favoriser la participation de l'ensemble des organismes membres de l'Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) à la formation.
Cette formation vise à outiller les organismes de coopération internationale qui doivent intégrer les notions de gestion du risque dans la gouvernance, la conception et la mise en œuvre des projets ainsi que dans la gestion du personnel dans les contextes d'insécurité.
« Les organismes québécois de coopération internationale disposent déjà d'une expertise reconnue et d'une riche expérience de travail dans les pays en développement. Malgré cela, notre gouvernement veut soutenir le renforcement des capacités des organismes pour s'adapter aux nouvelles menaces auxquelles leurs coopérants et leur personnel sont confrontés sur le terrain», a ajouté la ministre.
Rappelons que les organismes de coopération internationale québécois recevant du financement du ministère des Relations internationales et de la Francophonie doivent répondre à des standards élevés en matière de capacités financières, humaines, matérielles, d'encadrement, d'expérience et de santé-sécurité.

« Les menaces de sécurité pour les acteurs de la coopération internationale ont particulièrement augmenté et se sont diversifiées au cours des dernières années, et ce même dans les pays considérés jusqu'à aujourd'hui plus stables comme le Mali ou le Burkina Faso. Il est primordial que nos organismes puissent disposer d'outils efficaces pour réagir aux crises et assurer la sécurité des coopérants et des travailleurs humanitaires », a déclaré la ministre.

À cette fin, une subvention totalisant 25 000 $ sera accordée pour un projet de formation intitulé « Gestion des risques et de la sécurité dans les nouveaux contextes d'insécurité » offert par l'Observatoire canadien sur les crises et l'action humanitaire (OCCAH). Cet appui servira également à favoriser la participation de l'ensemble des organismes membres de l'Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) à la formation.

Cette formation vise à outiller les organismes de coopération internationale qui doivent intégrer les notions de gestion du risque dans la gouvernance, la conception et la mise en œuvre des projets ainsi que dans la gestion du personnel dans les contextes d'insécurité.

« Les organismes québécois de coopération internationale disposent déjà d'une expertise reconnue et d'une riche expérience de travail dans les pays en développement. Malgré cela, notre gouvernement veut soutenir le renforcement des capacités des organismes pour s'adapter aux nouvelles menaces auxquelles leurs coopérants et leur personnel sont confrontés sur le terrain», a ajouté la ministre.

Rappelons que les organismes de coopération internationale québécois recevant du financement du ministère des Relations internationales et de la Francophonie doivent répondre à des standards élevés en matière de capacités financières, humaines, matérielles, d'encadrement, d'expérience et de santé-sécurité.

 

Cliquez ici pour retrouver le communiqué de presse officielle du Ministère des Relations Internationales et de la Francophonie.

Pour plus de détails sur les formations de l'OCCAH merci de suivre ce lien




Retour à la page précédente

crises humanitaires en cours

Infolettre


Facebook en direct

Twitter en direct

Suivez-nous sur


© 2019 OCCAH Tous droits réservés. Conception web par Vortex Solution

Partager :