Publications

23 novembre 2015

CHANGEMENTS CLIMATIQUES: ENJEUX POUR LES PAYS PAUVRES


Par : Yves Pétillon (expert associé)

Les populations des pays les plus pauvres sont et seront les plus touchées par les effets des changements climatiques. D'ici 2030, ils risquent d’entraîner sous le seuil de pauvreté plus de 100 millions de personnes supplémentaires.

Du 30 novembre au 11 décembre se tiendra à Paris la Conférence internationale sur le climat, mieux connue sous le vocable "COP21", dont l'objectif principal est d'arriver à un accord  pour réduire la production de  gaz carbonique (CO2) issu de la combustion  des énergies fossiles, et limiter ainsi l'augmentation de la température à un maximum de 2oC. Il est souhaité que les engagements pris soient contraignants et concernent tous les pays, petits et grands émetteurs, pays riches et pays pauvres. Ces derniers  sont ceux qui émettent le moins de gaz et  paradoxalement ce sont leurs populations qui sont les premières victimes des effets de l'accroissement des températures. Les négociations en cours tentent de mettre sur pied un Fonds spécial pour ces pays à la fois pour les aider à faire face aux effets des changements climatiques et pour mettre sur pied leurs propres mesures de réduction de leurs émissions même si elles sont faibles...

Retrouvez la suite de ce texte dans le PDF ci-dessous.

Un texte signé Nigel Martin, Yves Pétillon, Mario Renaud et Pierre Véronneau
(anciens directeurs généraux du Conseil canadien pour la coopération internationale - CCCI; du Centre d'étude et de coopération internationale - CECI; de l'Agence canadienne de développement international - ACDI et d'OXFAM-Québec.)



CHANGEMENTS CLIMATIQUES: ENJEUX POUR LES PAYS PAUVRESVoir la publication en format PDF
Retour à la page précédente

crises humanitaires en cours

Infolettre


Facebook en direct

Twitter en direct

Suivez-nous sur


© 2019 OCCAH Tous droits réservés. Conception web par Vortex Solution

Partager :